besoin


besoin

besoin [ bəzwɛ̃ ] n. m.
être bozoinsXIe; du frq. °bisunni « soin »
I
1Exigence née de la nature ou de la vie sociale. appétence, appétit, désir, envie, exigence, faim, goût, nécessité, soif. Les désirs naissent des besoins. Besoin de nourriture. Besoin d'affection. Besoin de nouveauté, de changement. Sentir, ressentir, éprouver le besoin de (qqch., faire qqch.). Un besoin pressant, urgent, impérieux, irrésistible. Satisfaction, assouvissement des besoins. « L'esprit a ses besoins, ainsi que le corps » (Rousseau). « J'éprouvais un brusque et poignant besoin de retrouver la maison » (Duhamel).
Au plur. Les besoins de qqn : les choses considérées comme nécessaires à l'existence, obtenues par de l'argent. Subvenir, pourvoir aux besoins de ses parents ( entretenir) . Avoir de petits besoins, de grands besoins. N'avoir aucun besoin. Se créer des besoins. Les besoins en énergie augmentent.
Fam. Un besoin naturel, les besoins naturels, ses besoins : la nécessité d'uriner, d'aller à la selle. « je vais aller faire mes petits besoins » (Courteline).
Le(s) besoin(s) de la cause : ce qu'il est nécessaire de dire à l'appui de la cause que l'on défend. J'ai été obligé de mentir pour les besoins de la cause.
Méd. État de besoin, créé par l'accoutumance. ⇒ 2. manque; et aussi dépendance. L'objet du besoin. Le tabac est devenu un besoin impérieux pour lui.
2Loc. verb. AVOIR BESOIN DE... (qqn ou qqch.).
(Subjectif) Ressentir la nécessité de, vouloir comme nécessaire, utile. désirer, exiger, réclamer, 1. vouloir (cf. Avoir envie de...). Avoir besoin d'argent; d'affection. Je n'en ai plus besoin.
(Objectif) Il a besoin de qqch., de qqn, cette chose, cette personne lui est nécessaire, utile. ⇒ falloir. Elle a besoin de calme, de repos. « Ayant besoin de joie comme les plantes de soleil » (France). Ce malade a besoin d'air. manquer. Le bébé a besoin de ses parents. « Gagner sa vie sans avoir besoin de personne » (Fénelon). Fam. (Choses) Ce tapis a besoin d'un coup de brosse. — AVOIR BESOIN DE (et l'inf.) :éprouver, voir la nécessité, l'utilité de. « il avait besoin d'y voir clair dans son âme » (Stendhal). Je n'ai pas besoin de dire, d'ajouter que : inutile de dire, d'ajouter que. — Iron. et fam. Vous aviez bien besoin de lui en parler ! — AVOIR BESOIN QUE (et subj.) :il faut que; il est nécessaire que. Il a besoin qu'on le soutienne.
3 ♦ ÊTRE BESOIN Impers. (littér.). Qu'est-il besoin de (suivi d'un subst. ou de l'inf.). « Qu'est-il besoin d'aller chercher l'enfer dans l'autre vie ? » (Rousseau). Il n'est pas besoin de le lui dire, cela n'est pas nécessaire. Point n'est besoin de. Cette distance « dont il est besoin pour créer toute œuvre d'art » (Caillois). S'il en est besoin, si besoin est : si cela est nécessaire.
4Loc. adv. AU BESOIN : en cas de nécessité, s'il le faut. Au besoin, téléphonez-moi. « Prenez ces cent écus; gardez-les avec soin, Pour vous en servir au besoin » (La Fontaine),le cas échéant.
IIÉtat de privation. dénuement, gêne, indigence, misère, pauvreté. Être dans le besoin : manquer d'argent. Être à l'abri du besoin. ⊗ CONTR. Dégoût, satiété. Abondance, aisance, bien-être, fortune, opulence, prospérité, richesse.

besoin nom masculin (francique bisunnia, soin) Exigence née d'un sentiment de manque, de privation de quelque chose qui est nécessaire à la vie organique : Besoin de manger, de dormir. Sentiment de privation qui porte à désirer ce dont on croit manquer ; nécessité impérieuse : Besoin de savoir. Chose considérée comme nécessaire à l'existence : Le cinéma est devenu chez lui un besoin. État qui résulte de la privation du nécessaire ; indigence, dénuement : C'est dans le besoin qu'on connaît le véritable ami. Personne (autre que le tiré) désignée par un tireur, un endosseur ou un avaliseur d'une lettre de change pour accepter ou payer celle-ci. ● besoin (citations) nom masculin (francique bisunnia, soin) Gaston Bachelard Bar-sur-Aube 1884-Paris 1962 L'homme est une création du désir, non pas une création du besoin. La Psychanalyse du feu Gallimard Étienne Cabet Dijon 1788-Saint Louis, États-Unis, 1856 À chacun suivant ses besoins. De chacun suivant ses forces. Voyage en Icarie Denis Diderot Langres 1713-Paris 1784 Les besoins produisent les organes. Le Rêve de d'Alembert Gustave Flaubert Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880 Académie française, 1880 L'excès est une preuve d'idéalité : aller au-delà du besoin. Carnets Paul Henri Thiry, baron d'Holbach Edesheim, Palatinat, 1723-Paris 1789 Dans les individus de l'espèce humaine, ainsi que dans les sociétés politiques, la progression des besoins est une chose nécessaire ; elle est fondée sur l'essence même de l'homme, il faut que les besoins naturels, une fois satisfaits, soient remplacés par des besoins que nous nommons imaginaires, ou besoins d'opinion : ceux-ci deviennent aussi nécessaires à notre bonheur que les premiers. Système de la nature Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux Paris 1688-Paris 1763 On aime tant Dieu, quand on a besoin de lui ! Le Paysan parvenu Edmund Burke Dublin vers 1729-Beaconsfield 1797 Le gouvernement est une invention de la sagesse humaine pour pourvoir aux besoins humains. Les hommes ont droit à ce que cette sagesse pourvoie à leurs besoins. Government is a contrivance of human wisdom to provide for human wants. Men have a right that these wants should be provided for by this wisdom. Reflections on the Revolution in France Jonathan Swift Dublin 1667-Dublin 1745 Cette méthode stoïque de subvenir à ses besoins en supprimant ses désirs équivaut à se couper les pieds pour n'avoir plus besoin de chaussures. The stoical scheme of supplying our wants by lopping off our desires, is like cutting off our feet when we want shoes. Thoughts on Various Subjects besoin (difficultés) nom masculin (francique bisunnia, soin) Emploi 1. Avoir besoin de (le sujet désigne un être vivant) : l'homme a besoin de liberté ; les plantes ont besoin d'eau. Recommandation Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, éviter d'employer avoir besoin de avec un sujet ne désignant pas un être vivant, comme le fait la langue familière. Écrire : il faudrait repeindre cette pièce et non cette pièce aurait besoin d'être repeinte. 2. Il est besoin = il est nécessaire. Cette tournure impersonnelle appartient au registre soutenu. Elle est employée le plus souvent dans des phrases négatives ou interrogatives (il n'est point besoin d'espérer pour entreprendre ; est-il besoin de vous dire que…) ou sous la forme s'il en est besoin, si besoin est : je vous ferai parvenir de nouvelles instructions s'il en est besoin, si besoin est. Construction 1. Avoir besoin de (+ nom ou infinitif) : « un malade a besoin de douceur »(A. Camus) ; j'ai besoin de m'absenter mardi. 2. Avoir besoin que (+ subjonctif) : j'ai besoin que vous me souteniez. ● besoin (expressions) nom masculin (francique bisunnia, soin) Au besoin, si besoin est, le cas échéant, si cela est nécessaire, s'il le faut. Avoir besoin de, être dans un état tel que la présence ou l'aide de quelqu'un, le recours à quelque chose sont nécessaires : J'ai besoin de toi, de ton aide, que tu viennes m'aider. Avoir bien besoin de, s'emploie par ironie pour indiquer que quelqu'un a eu tort de faire quelque chose : Vous aviez bien besoin d'aller lui raconter ! Faire ses besoins, satisfaire un besoin pressant, uriner, évacuer les matières excrémentielles. Il est besoin de, il est nécessaire de (surtout négatif ou interrogatif) : Est-il besoin de dire que le malade doit se reposer ? Pour les besoins de la cause, pour la circonstance, dans le seul dessein de démontrer ce qu'on dit. ● besoin (synonymes) nom masculin (francique bisunnia, soin) Exigence née d'un sentiment de manque, de privation de quelque chose...
Synonymes :
- appétence
- appétit
- désir
- nécessité
Contraires :
- dégoût
- écoeurement
- inappétence
- répugnance
- satiété
Sentiment de privation qui porte à désirer ce dont on...
Synonymes :
Contraires :
- indifférence
État qui résulte de la privation du nécessaire ; indigence, dénuement
Synonymes :
- dénuement
- gêne
- impécuniosité
- misère
- pénurie
Contraires :
- prospérité
Personne (autre que le tiré) désignée par un tireur, un...
Synonymes :

besoin
n. m.
d1./d Sensation qui porte les êtres vivants à certains actes qui leur sont ou leur paraissent nécessaires. Manger, boire, dormir sont des besoins organiques. Il ne prend pas de vacances cette année, il n'en sent pas le besoin.
|| (Plur.) Ce qui est indispensable à l'existence quotidienne. Subvenir aux besoins de sa famille.
|| (Plur.) Fam. Faire ses (petits) besoins, ses besoins naturels: uriner, déféquer.
(Afr. subsah.; Belgique, vieilli) Toilettes (sens 4). Aller aux besoins.
d2./d Loc. verbale. Avoir besoin de qqch, de qqn: ressentir comme nécessaire qqch, la présence de qqn. Elle est fatiguée, elle a besoin de repos. Cet enfant a besoin de sa mère.
Avoir besoin de (+ inf.): ressentir la nécessité de. Elle a besoin de partir, de se changer les idées.
Avoir besoin que (+ subj.). Ils ont besoin qu'on leur vienne en aide.
(Impers.) Litt. être besoin. Est-il besoin que...?: faut-il que...? Si besoin est: si c'est nécessaire.
d3./d Loc. adv. Au besoin: en cas de nécessité. écrivez-moi vite, et au besoin n'hésitez pas à téléphoner.
d4./d Dénuement, manque du nécessaire. être dans le besoin. Le besoin l'a réduit à mendier.
d5./d ECON (Surtout Plur.) Désir de faire usage d'un bien ou d'un service en vue de mettre fin à un état de privation.
|| état de manque. Besoin de trésorerie.

⇒BESOIN, subst. masc.
Situation de manque ou prise de conscience d'un manque.
I.— Emploi abs., au sing. [L'accent porte sur la situation résultant d'un manque]
A.— [En parlant de la situation gén. d'une pers.] :
1. ... Jacob (...) n'abandonna jamais ses enfants au besoin.
Mme COTTIN, Mathilde, t. 1, 1805, p. 291.
2. KARL. — ... Je regarde autour de moi : tout est bien pauvre ici... Tout à l'heure, vous parliez de besoin, de misère...
A. DUMAS Père, Paul Jones, 1838, p. 151.
3. Un jour, une vieille femme (...) vint la prier [ma mère] de vouloir bien faire quelque chose pour un pauvre malade qui se mourait de besoin, sur un grabat, dans un grenier à côté de son réduit.
BALZAC, Œuvres diverses, t. 1, 1850, p. 255.
Locutions
Être dans le (dernier) besoin. Être dans une situation intolérable du fait que les choses nécessaires à la vie manquent en permanence. Synon. être dans la gêne.
Vx. Avoir besoin. Avoir faim :
4. On vient de m'apporter de la nourriture; ils ont cru que je devais avoir besoin.
HUGO, Le Dernier jour d'un condamné, 1829, p. 114.
Être à l'abri, au-dessus du besoin.
Proverbes. Au besoin (dans le besoin) on connaît ses amis; besoin fait vieille trotter.
B.— [En parlant d'une situation particulière]
1. Au besoin, en cas de besoin. Si une situation particulière demande qu'il soit mis fin à un manque. Synon. en cas de nécessité :
5. Il approuvera même au besoin cette lettre si vous le désirez, mais cette précaution est, je crois, inutile.
BALZAC, Correspondance, 1829, p. 386.
2. Vx. Avoir besoin. Avoir à faire. Avoir besoin quelque part. Y avoir à faire (cf. BESCH. 1845).
3. DR. COMM.
Loc. Au besoin chez X. Signifie qu'en cas de non-acceptation ou de non-payement, le porteur peut se présenter chez M. ..., qui payera le montant de la lettre de change.
P. méton. Le besoin. ,,La personne que le tireur ou l'un des porteurs de la traite indique, dans certains cas, comme devant payer cette traite en cas de défaillance du payeur naturel. Le besoin est encore appelé recommandataire`` (Lar. comm. 1930).
II.— Au sing. ou au plur. [L'accent porte sur le manque comme tel]
A.— [Ni la nature ni l'orig. du manque ne sont exprimés, ou le sont dans le cont. non immédiat] Éprouver un besoin; répondre à un besoin; un besoin réel :
6. ... cet homme [Louis Bonaparte] ne raisonne pas; il a des besoins, il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Ce sont des envies de dictateur.
HUGO, Napoléon le petit, 1852, p. 122.
7. Le corps touche et fait tout; commence et achève tout. De lui émanent nos vraies lumières, et même les seules, qui sont nos besoins et nos appétits, par lesquels nous avons une sorte de perception « à distance » et superficielle de l'état de notre intime structure.
VALÉRY, Suite, 1934, p. 171.
PSYCHOLOGIE :
8. On peut expliquer aisément cette tendance de la plupart des psychologues à considérer le besoin comme une sensation interne; d'une part la décomposition du besoin en deux éléments, une sensation et un mouvement, permet d'appliquer au besoin le schéma commode « excitation-réaction »...
RICŒUR, Philos. de la volonté, 1949, p. 87.
SYNT. a) Un grand besoin; un besoin continuel, douloureux, frénétique, furieux, immédiat, impérieux, incessant, insensé, invincible, perpétuel, pressant, profond; les besoins élémentaires, factices, artificiels; les besoins nouveaux, actuels. b) Sentir, ressentir un besoin; satisfaire (à) un besoin; résister à un besoin.
B.— [L'accent porte sur l'orig. de la demande]
1. [L'orig. est dans une pers. ou dans une collectivité]
a) [Elle est exprimée par un compl. ou un adj. déterminatif] Les besoins de qqn, d'une société; mes, nos besoins :
9. L'industrie est la conquête de la nature physique pour la satisfaction des besoins de l'homme; c'est là son but direct.
MICHELET, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 104.
10. ... [en Hollande] l'homme, contraint à la propreté méticuleuse, en contracte l'habitude, en éprouve le besoin, et à la fin en subit la tyrannie.
TAINE, Philosophie de l'art, t. 1, 1865, p. 259.
Expr. proverbiale. À chacun selon ses besoins :
11. Le titre de l'ouvrage, l'esprit chaste et sérieux dont il est empreint, ne peuvent laisser aucun doute sur le sens moderne de cette formule égalitaire qui correspond à celle-ci : À chacun suivant ses besoins. C'est une idée assez avancée, je crois, tellement avancée, (...) qu'il a fallu à l'illustre historien Louis Blanc un certain courage pour la proclamer et la développer.
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 1, 1855, p. 50.
Rem. La pers. ou la collectivité qui ressent le besoin peut être exprimée par un compl. d'intérêt. Fumer est pour moi un besoin.
b) P. méton., vx. Les choses nécessaires à la vie :
12. ... la femme indigente de nos cités, qui mendie ses premiers besoins en portant son fils dans ses bras.
CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, t. 2, 1797, p. 255.
En partic., SC. HUM., SOCIOL., POL. (en gén. au plur.). Les besoins de l'homme, de la société, de l'État; besoins primaires, secondaires, tertiaires; adapter les besoins aux ressources.
2. [L'orig. est dans une entité naturelle] Les besoins de la nature humaine, les besoins naturels.
En partic., p. euphémisme. Satisfaire (à) un besoin (naturel), faire ses besoins. Évacuer les matières fécales.
♦ [Avec l'épithète petit] Évacuer l'urine. ... cette horrible habitude de s'arrêter contre un mur pour satisfaire un petit besoin (STENDHAL, Mémoires d'un touriste, t. 2, 1838, p. 157).
3. [L'orig. est dans une action en cours] Les besoins de la lutte :
13. ... bientôt s'en sortirent, blêmes,
Mais fermes, leurs paquets à la main, les vaincus
Avec, au col, la main chacun de deux Argus.
(Lisez : « policiers », mais les besoins de la rime!)
VERLAINE, Invectives, Compliment à un autre magistrat, 1896, p. 334.
Pour les besoins de qqc. Parce que cela est nécessaire à quelque chose :
14. Louis Bonaparte, entouré de valets et de filles, accommode pour les besoins de sa table et de son alcôve le couronnement, le sacre, la légion d'honneur (...) Lodi, Arcole...
HUGO, Napoléon le petit, 1852, p. 133.
♦ Loc. Pour les besoins de la cause. JURISPR. Pour les besoins du procès plaidé. P. ext. Pour les besoins de l'affaire, de la situation en question :
15. — (...) Comme preuves, les pièces fausses, en général, valent mieux que les vraies, d'abord parce qu'elles ont été faites exprès, pour les besoins de la cause, sur commande et sur mesure, et qu'elles sont enfin exactes et justes.
A. FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, p. 284.
C.— Gén. au sing. [L'accent porte sur la nature, l'obj. du manque]
1. [La nature du manque est exprimée par le suj. dont besoin est l'attribut, ou par l'antécédent du mot besoin] Aimer est un besoin; fumer, ce besoin...
2. [La nature du manque est exprimée par le suj. d'une loc. verbale] Vx. Faire besoin à qqn. Manquer, être nécessaire. Ma mère, nous perdons un temps qui me fait besoin (GIONO, Lanceurs de graines, 1943, I, 4, p. 117) :
16. Ainsi donc, si quelques centaines de francs vous faisaient besoin un jour ou l'autre, nous serions contents de vous les prêter...
G. SAND, Le Marquis de Villemer, 1861, p. 32.
3. [La nature du manque est exprimée dans un déterm. gén. postposé]
Le besoin de + subst. sans art. Le besoin d'action, d'activité, de changement, d'exercice, de mouvement; le besoin d'affection, d'amour, de chaleur, de sympathie, de tendresse; le besoin d'autorité, d'autonomie, de domination, d'indépendance; le besoin de clarté, de grandeur, d'héroïsme, de justice, d'ordre; le besoin d'argent, de bien-être, de luxe, de nourriture, de distractions.
Le(s) besoin(s) en + subst. sans art. :
17. C'est ainsi que sont nés dans chaque État les Conseils de la recherche qui, sous la présidence d'un ministre de cet État, hiérarchisent et coordonnent les besoins en recherches et en études scientifiques des services techniques...
PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, p. 271.
Le(s) besoin(s) + adj. déterm. (le plus souvent au plur.). Les besoins financiers, sociaux, intellectuels; les besoins matériels, moraux, spirituels.
Rem. La tournure besoin en + subst. est notamment utilisée si besoin est accompagné d'un déterm. marquant l'orig. du manque et de la demande : Les besoins de l'administration en personnel.
D.— [La nature du manque est exprimée par un compl. de loc. verbale]
1. Loc. vieillies
a) [Avec un suj. pers.]
Faire besoin de qqc. Manquer de quelque chose. Il nous permit d'acheter les différents articles dont nous faisions besoin (CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, t. 2, 1797, p. 384).
Se faire besoin de qqc. Même sens :
18. Carthage est la seule puissance maritime de l'Antiquité qui, de même que l'Angleterre, ait imaginé les lois prohibitives pour ses colonies. Celles-ci étoient obligées d'acheter aux marchés de la mère-patrie les divers objets dont elles se faisoient besoin, et ne pouvoient s'adonner à la culture de telle ou telle denrée.
CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, t. 1, 1797, p. 227.
b) Loc. impers. Ce serait bien de besoin que + verbe au subj. :
19. Ça serait bien de besoin que M. Cardonnet fît un chemin pour amener les gens de chez nous à son invention.
G. SAND, Le Péché de M. Antoine, t. 1, 1847, p. 53.
2. Littér., loc. impers.
a) Il est besoin de. Il est utile, nécessaire de.
Sens fort, rare [Tour affirmatif ou négatif] :
20. — Allons! debout, Cazador; que fais-tu encore à genoux?
— Je priais pour votre âme.
Il n'est besoin; j'ai prié pour la tienne : en garde!
P. BOREL, Champavert, J. Barraou le charpentier, 1833, p. 57.
Sens atténué, RHÉTOR. [Tour affirmatif, négatif ou interr. (interr. oratoire)] Il est à peine besoin de, il n'est pas besoin de :
21. Après tout, qu'est-il besoin de s'appesantir sur des disputes logographiques, lorsqu'il suffit d'ouvrir l'Histoire, pour se convaincre de l'origine moderne des hommes?
CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 1, 1803, p. 131.
22. Il n'est pas besoin d'y regarder de bien près pour voir que la société actuelle se gouverne à peu près d'après les mêmes principes et en faisant la même interprétation.
E. DELACROIX, Journal 1, 1852, p. 228.
[En constr. incise] S'il en est besoin, si besoin est (cf. I B 1). S'il le faut, si c'est nécessaire :
23. Contez la chose comme cela, car c'est le vrai, et montrez, s'il le faut, ma lettre à M. d'Al et à d'autres, si besoin est.
COURIER, Lettres de France et d'Italie, 1810, p. 841.
24. L'Étoile-des-Mers ne court aucun danger. Je demande au Berlin de venir sur les lieux, de m'accompagner par prudence, et de me prêter assistance si besoin s'en faisait sentir.
PEISSON, Parti de Liverpool, 1932, p. 193.
b) Il y a besoin de qqc. ou de qqn. Quelque chose ou quelqu'un est nécessaire. Quel besoin y avait-il de ce personnage? En quoi est-il nécessaire à l'action? (FLAUBERT, Correspondance, 1852, p. 388).
Il n'y a pas besoin de; y a-t-il besoin de...? (cf. HANSE 1949).
3. Usuel. Avoir besoin de ou que...
a) Avoir besoin de + subst. Tel champ dont le sol est sec et aride, a besoin de pluies fréquentes (DUPUIS, Abr. de l'Orig. de tous les cultes, 1796, p. 444). Il avait besoin de cette femme pour vivre comme on a besoin de boire et de manger (ZOLA, Thérèse Raquin, 1867, p. 50) :
25. Par-tout ce sont des lieux enchantés, où la nature étale ses charmes, où l'on n'a pas besoin des secours de la philosophie pour être heureux.
BAUDRY DES LOZIÈRES, Voyage à la Louisiane, 1802, p. 77.
SYNT. Avoir besoin d'argent, de drogue; avoir besoin de repos, de silence, de solitude; avoir besoin d'aide, d'autorité; avoir besoin d'un ami, d'un allié.
♦ Proverbe. On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
b) Avoir besoin de + inf. :
26. L'âme a besoin d'aimer, comme le corps ne peut se passer de nourriture.
DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 192.
SYNT. a) Avoir besoin d'apprendre, de réfléchir, de savoir; avoir besoin de communiquer, de croire, de donner, de plaire, de prier, de travailler. b) Avoir besoin d'être aimé, consolé, dorloté, encouragé, rassuré, soutenu.
P. antiphrase (en prop. exclam.). Avoir (bien) besoin de + inf. Avoir tort de faire telle ou telle chose :
27. Si ce n'est pas un fait exprès! j'avais bien besoin d'écrire à ce Saint-Eugène?
LECLERQ, Proverbes dramatiques, L'Humoriste ou Comme on fait son lit on se couche, 1835, 9, p. 414.
RHÉTOR., fam. Avoir à peine besoin de, n'avoir pas besoin de + inf. (supra b). Je n'ai pas besoin de vous dire combien ce que vous avez fait me remplit de joie (LAMENNAIS, Lettres inédites... à la baronne Cottu, 1831, p. 223) :
28. ... je devrais n'avoir pas besoin de t'assurer que te voir est un de mes plus doux plaisirs.
Mme DE STAËL, Lettres de jeunesse, 1790, p. 343.
c) Avoir besoin que + verbe au subjonctif.
PRONONC. :[]. Enq :/b()/.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. XIe s. estre bosoinz « être nécessaire » (Alexis, éd. G. Paris et L. Pannier, p. 151), noté dep. Ac. 1740 comme ne s'employant guère que dans une phrase interrogative ou négative; ca 1100 avoir besoign de « ressentir la nécessité de » (Roland, éd. J. Bédier, 1366), forme besoing encore en usage dans COTGR.; 1130-40 « situation pressante » (WACE, Conception ND, éd. W. Ashford, 875); ca 1175 au besoing « en cas de nécessité » (CHR. DE TROYES, Chevalier Lion, 6600 dans T.-L.); 1743 spéc. faire ses besoins (Trév.); 2. 1155 p. ext. à partir de « nécessité » : « détresse » (WACE, Rou, éd. H. Andresen, III, 11439 d'apr. KELLER, p. 251a); spéc. 1627 [1617 d'apr. FEW t. 17, p. 277b] « indigence, dénuement » (J. CRESPIN, Le Thresor des trois langues esp. fr. et ital.).
Prob. du subst. neutre a.b.frq. bisun(n)i « soin, besoin », v. besogner (hyp. de V. Günther rapportée dans FEW t. 17, pp. 280-281). Étant donné l'ancienneté de besoin, il est moins vraisemblable de le considérer comme un déverbal de besogner (hyp. de EWFS2, GAM. Rom2. t. 1, p. 271, BL.-W.5; opinion de Frings rapportée dans FEW, loc. cit.).
STAT. — Fréq. abs. littér. :26 687. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 40 674, b) 34 762; XXe s. : a) 37 100, b) 37 850.
BBG. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 125. — JENKINS (A. T.). Two French etymologies : besoin, disette. In : [Mél. Thomas (A.)]. Paris, 1927, pp. 231-239. — Pt vocab. « technol. ». Actual. terminol. 1972, t. 5, n° 8, p. 4.

besoin [bəzwɛ̃] n. m.
ÉTYM. XIe, être bozoins « être nécessaire »; du francique bisunni, neutre (correspond au fém. bisunnia; → Besogne), de bi- « auprès », et sunni (→ Soin; → Besogne); une autre hypothèse en fait un déverbal de besogner.
———
I
1 (Un, des besoins). Exigence née de la nature ou de la vie sociale. Appétence, appétit (cit. 6), désir, envie, exigence, faim, goût, nécessité, soif, utilité. || Les désirs naissent des besoins.
Qualifié par un adj. épithète, un compl. en de (nom ou infinitif) caractérisant l'objet du besoin (besoin de silence, de se taire). || Besoins physiques, physiologiques, élémentaires, primaires, instinctifs, naturels. || Besoin d'exercice, de plein-air, de nourriture.Besoin de manger, de respirer, d'uriner (→ infra, petit besoin). || Besoin d'alcool, de drogue, de tabac (→ aussi infra, 5.). || Besoins affectifs. || Besoin d'affection, d'amitié, de tendresse, de confiance réciproque. || Le besoin d'aimer, d'être aimé. || Besoin de plaire.Besoins intellectuels. || Besoin d'apprendre, de savoir, de réfléchir, de communiquer. || Besoin de grandeur, ouvrage de C. F. Ramuz. || Besoins esthétiques. || Besoin de parure, de luxe. || Besoin de beauté… || Besoins sociaux, économiques, matériels. || Besoin d'argent, de travail (de travailler). || Le, les besoins de qqn, ceux qu'il ou elle éprouve. || Fournir, pourvoir, satisfaire, subvenir aux besoins d'une population. || Soulager les besoins des pauvres (→ Aumône, cit. 3). || Les besoins du tiers monde.(Avec un déterminant caractérisant la nature du besoin). || Un besoin qui s'ignore. || Un besoin conscient. || Le besoin naît, surgit, existe, grandit, diminue, s'apaise, s'éteint. || Intensité d'un besoin. || Un besoin pressant, urgent, impérieux, irrésistible, impitoyable, dévorant, insatiable. || Un besoin artificiel, factice, maladif. || Éprouver, ressentir, sentir un besoin. || Sentir le besoin de…Être sollicité, tourmenté par un besoin. || Céder au besoin. || Satisfaction, assouvissement des besoins. || Parer aux besoins urgents, aux premiers besoins. || Suffire aux besoins. || Multiplication des besoins. || Créer, faire naître un besoin nouveau. || Supprimer un besoin. || Inassouvissement d'un besoin. Frustration.
1 L'amour dans son transport parle toujours ainsi.
Des retours importuns évitons le souci :
Rien n'use tant l'ardeur de ce nœud qui nous lie,
Que les fâcheux besoins des choses de la vie (…)
Molière, les Femmes savantes, V, 4.
2 Qu'un ami véritable est une douce chose !
Il cherche vos besoins au fond de votre cœur (…)
La Fontaine, Fables, VIII, 11.
3 Toujours une soif et un besoin d'argent (…)
Mme de Sévigné, 429.
4 Tout ce qui flatte devient un besoin dont vous ne pouvez plus vous passer.
Massillon, Carême, Prospérité.
5 Il n'étend ses désirs qu'à proportion de ses besoins (…)
Fléchier, Oraison funèbre de M. de Turenne.
6 (…) dans les temps difficiles, le peuple est obligé de s'assembler pour régler une contribution capable de subvenir aux besoins de la République (…)
La Bruyère, les Caractères, Théophraste, I, p. 75.
7 (…) ce qui est nécessaire pour satisfaire aux besoins de la patrie (…)
Fénelon, Télémaque, XXII, 386.
8 (…) Les aliments qui flattent trop le goût et qui font manger au-delà du besoin, empoisonnent au lieu de nourrir.
Fénelon, Télémaque, XIII.
9 Pourvoir aux besoins des vieillards, des malades et des orphelins.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXIII, 29.
10 Il (le loup) est naturellement grossier et poltron, mais il devient ingénieux par le besoin et hardi par nécessité.
Buffon, Hist. nat., les animaux carnassiers, t. II, p. 186.
11 Des trois grandes mines de mercure et dont chacune suffirait seule aux besoins de l'univers, deux sont en Europe, et une en Amérique (…)
Buffon, Hist. nat. des minéraux, t. V, p. 293.
12 L'esprit a ses besoins, ainsi que le corps.
Rousseau, Disc. sur les sciences et arts, I, p. 3.
13 L'abondance du seul nécessaire ne peut dégénérer en abus, parce que le nécessaire a sa mesure naturelle, et que les vrais besoins n'ont jamais d'excès.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, V, 2.
14 À leurs besoins ils bornent leurs désirs,
Mais sans chercher, au gré de vains caprices,
À se créer mille besoins factices (…)
Malfilâtre, Narcisse, I.
15 Les besoins répétés amènent l'habitude.
Delille, Trois règnes, VII.
16 (…) la femme touchera (…) une partie de ses revenus pour son entretien et ses besoins personnels (…)
Code civil, art. 1549.
17 Entends du haut des cieux le cri de nos besoins (…)
Lamartine, Méditations, I, 16.
18 (…) ce n'est pas un besoin de nouveauté qui tourmente les esprits, c'est un besoin de vérité.
Hugo, Odes, Préface de 1824.
19 (…) le besoin d'amour et la mélancolie que l'on a à seize ans.
Stendhal, De l'amour, IV, 49.
20 (…) cet immense besoin d'aimer que porte en elle toute âme tendre (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, t. I, p. 125.
21 Quand nous aimons, il nous vient des besoins de confidence, des besoins attendris de parler ou d'écrire (…)
Maupassant, Clair de lune, Nos lettres.
22 Les besoins des consommateurs déterminent en tout pays les créations des producteurs (…)
J.-B. Say, Traité, 1841, p. 439.
23 (…) cette nécessité de parer aux besoins de l'existence matérielle.
Paul Bourget, Un divorce, I.
24 Le besoin de croire est une partie du besoin d'agir, parce qu'il en est la condition.
Émile Faguet, XVIIe s., p. 195.
25 Mais Christophe était affligé d'un besoin de sincérité gênant, qui lui inspirait des scrupules à tout propos.
R. Rolland, Jean-Christophe, II, 1.
26 On sentait chez cette innocente personne peut-être moins de goût pour les arts qu'un grand besoin de gagner sa vie.
Gide, Si le grain ne meurt, I, 1.
27 Le besoin de survivance est si vif chez nous, femmes, et si féminin l'appétit de victoire physique !
Colette, l'Étoile Vesper, p. 74.
28 Il y a une ivresse d'altruisme qu'on peut étudier dans la Révolution française et dans l'Église primitive, et ces crises de fraternité répondent à un besoin aussi violent que la faim, la soif et l'amour.
A. Maurois, les Discours du Dr O'Grady, IV, p. 42.
29 (…) dans cette voix timide résonnait un tel besoin de servir, de se dévouer, qu'Antoine en éprouva l'enivrement des chefs.
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 151.
30 J'éprouvais un brusque et poignant besoin de retrouver la maison, de voir si le malheur ne voletait pas à l'entour, de m'assurer que tout était en ordre, en place.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, II, 3.
30.1 (…) la civilisation, dont il doute chaque jour davantage, crée trop de faux besoins.
Alain Bosquet, les Bonnes Intentions, p. 186.
Écon. Objet lié à un désir et non pas uniquement à un manque. || « Les “besoins” constituent le moteur central de tout le mécanisme économique » (Guitton).
2 Au plur. || Les besoins de qqn, les choses considérées comme nécessaires à l'existence, obtenues par de l'argent. || Distribuer à proportion de leurs besoins (→ 1. Manne, cit. 1). || Subvenir aux besoins de ses enfants, de ses parents. Entretenir, nourrir. || Avoir de petits besoins : se contenter du strict nécessaire.Par exagér. || N'avoir aucun besoin.Avoir des grands besoins, un mode de vie coûteux. — ☑ Prov. À chacun selon ses besoins : chacun doit (devrait) avoir le moyen de satisfaire ses besoins propres.
(1743, faire ses besoins). Fam. || Les besoins naturels, les (ses) besoins : la nécessité d'uriner, d'aller à la selle. || Faire ses besoins. Au sing. (moins fréquent). || Un besoin naturel. || Un besoin pressant. || Petit besoin : besoin d'uriner. || Gros besoin : besoin de déféquer. Commission (fam. : grosse, petite commission).
30.2 À une heure, ceux ou celles des filles ou des garçons, tant grands que petits, qui auront obtenu la permission d'aller à des besoins pressés, c'est-à-dire aux gros (…) ceux là, dis-je, se rendront à la chapelle où tout a été artistement disposé pour les voluptés analogues à ce genre-là.
Sade, les 120 Journées de Sodome, p. 86 (1785).
30.3 Aucun des sujets, soit hommes, soit femmes, ne pourra remplir de devoirs de propreté quels qu'ils puissent être, et surtout après le gros besoin, sans une permission expresse de l'ami qui sera de mois.
Sade, les 120 Journées de Sodome, p. 167.
31 Trois heures ! annonça le père Soupe (…) je vais aller faire mes petits besoins.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, I, II.
Loc. Les besoins de la cause : ce qu'il est nécessaire de dire à l'appui de la cause que l'on défend. || Pour les besoins de la cause : pour obtenir un résultat, pour réussir quelque chose (et non pas pour une raison désintéressée ou spontanée).Au sing. (moins fréquent). || Le besoin de la cause.Par ext. || Pour les besoins de l'affaire, de la situation. || Pour les besoins du procès (droit).
3 (Le besoin). Loc. a (1080, avoir besoing). Loc. verb. (Subjectif; sujet n. animé humain). Avoir besoin de… (qqn ou qqch.) : ressentir la nécessité, l'utilité de…, sentir et vouloir comme nécessaire. Désirer, envie (avoir envie de), exiger, réclamer, vouloir. || Avoir besoin d'argent; d'affection. || Avoir besoin des autres. || « Dieu a besoin des hommes ». || J'ai besoin de mille francs. Cf. Il me faut mille francs. || Demande-le, si tu en as besoin. || Je n'en ai pas, plus besoin, cela ne me sert à rien. || Merci, je n'ai besoin de rien.
(Sens objectif). Sujet n. de personne ou de chose. Manifester la nécessité, l'utilité (de qqch.), pour vivre, être dans de bonnes conditions. || Cet enfant a besoin de sa mère, sa mère lui est nécessaire.
Cette plante a besoin d'eau. || Ce malade a besoin d'air. Manquer. || Il n'a besoin que de repos, de silence.Fam. || Cette pièce a besoin d'un sérieux coup d'aspirateur.
32 Quel besoin avais-tu d'un si lâche artifice ?
Corneille, le Menteur, V, 3.
33 Quiconque à son mari veut plaire seulement,
Ma bru, n'a pas besoin de tant d'ajustement.
Molière, Tartuffe, I, 1.
34 Bon droit a besoin d'aide.
Molière, la Comtesse d'Escarbagnas, V (Proverbe).
35 On a souvent besoin d'un plus petit que soi (…)
La Fontaine, Fables, II, 11 (Proverbe).
36 (…) de temps en temps je sens que j'ai besoin de réconfort.
Mme de Sévigné, Lettres, 27 nov. 1664.
37 Notre esprit assez souvent n'a pas moins besoin de bride que d'éperon.
Boileau, Longin, Sublime, II.
38 J'ai besoin du silence et de l'ombre des bois (…)
Boileau, Épîtres, VI.
39 Laissez-moi ! j'ai besoin d'un peu de solitude (…)
Racine, Bajazet, III, 6.
40 Il savait bien qu'il n'avait pas besoin de tout ce monde, mais il croyait que tout ce monde avait besoin de lui (…)
Fléchier, Oraison funèbre du duc de Montausier.
41 Pour gagner sa vie sans avoir besoin de personne.
Fénelon, Télémaque, XIV.
42 Les hommes ont tous un droit inhérent et naturel à tout ce dont ils ont besoin pour leur subsistance (…)
Fénelon, Télémaque, XXII, p. 365.
43 La vertu même a besoin de limites (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, XI, 4.
44 Et qui sert son pays n'a pas besoin d'aïeux.
Voltaire, Ériphyle, III, 20.
45 Le laboureur, quand il a besoin de bois, coupe une branche, et non pas le pied de l'arbre.
Voltaire, in Œ. compl. de Montesquieu, Note.
46 Nous naissons faibles, nous avons besoin de forces; nous naissons dépourvus de tout, nous avons besoin d'assistance; nous naissons stupides, nous avons besoin de jugement.
Rousseau, Émile, I.
47 Napoléon entre en plein dans ses destinées; il avait eu besoin des hommes, les hommes vont avoir besoin de lui; les événements l'avaient fait, il va faire les événements.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, III, 1.
48 L'homme a toujours besoin de caresse et d'amour.
Sa mère l'en abreuve alors qu'il vient au jour (…)
A. de Vigny, les Destinées, « Colère de Samson ».
49 Ayant besoin de joie comme les plantes de soleil, je m'étiolais dans cette tristesse.
France, le Petit Pierre, XX.
50 Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui.
J. Renard, Journal, p. 200.
51 (…) la beauté n'a besoin d'aucun ornement et se suffit à elle-même (…)
Pierre Louÿs, Aphrodite, III, 2, p. 152.
52 (…) il faut du temps à l'âme pour s'accoutumer à la douleur. Elle a un tel besoin de joie que quand elle ne la possède pas, il faut qu'elle la crée.
R. Rolland, Vie de Beethoven, p. 16-17.
53 La religion et l'art ont besoin de malheur.
A. Maurois, le Cercle de famille, II, p. 274.
Avoir besoin de (suivi de l'inf.) : éprouver, voir la nécessité, l'utilité de…, être dans l'obligation de… || Avoir besoin de gagner sa vie. || Il a besoin de se dépenser : se dépenser lui est indispensable, nécessaire; il lui faut se dépenser. || Je n'ai pas besoin de vous dire que… : il n'est pas utile que…; cela va sans dire.
54 Quand le loup a besoin de défendre sa vie (…)
La Fontaine, Fables, XI, 6.
55 Pour orner une telle vie, je n'ai pas besoin d'emprunter les fausses couleurs de la rhétorique (…)
Bossuet, Oraison funèbre du P. Bourgoing.
56 Personnes puissantes qu'on a besoin de ménager.
Fénelon, Télémaque, XXIV.
57 Un empire fondé par les armes a besoin de se soutenir par les armes.
Montesquieu, Grandeur et décadence des Romains, XVIII.
58 On n'a pas besoin de savoir les Offices de Cicéron pour être honnête homme.
Rousseau, Émile, V.
59 Qu'un autre soit jaloux d'illustrer sa mémoire;
Moi, j'ai besoin d'aimer; qu'ai-je besoin de gloire ?
André Chénier, Épîtres, I.
60 (…) il avait besoin d'y voir clair dans son âme, et de donner audience à la foule de sentiments qui l'agitaient.
Stendhal, le Rouge et le Noir, t. I, p. 61.
61 Quand vous aurez besoin d'être documenté, vous songerez à nous écrire (…)
Loti, les Désenchantées, V, 32, p. 189.
Par antiphrase. || Vous aviez bien besoin d'aller lui parler de cela !, vous avez eu tort…
Avoir besoin que… : éprouver comme nécessaire, indispensable que… || Il a besoin qu'on le conseille : il doit être conseillé, il faut qu'on le conseille.
62 J'ai besoin que le Roi, qu'elle-même vous craigne.
Corneille, Nicomède, I, 1.
63 Notre honneur est, Monsieur, bien sujet à faiblesse,
S'il faut qu'il ait besoin qu'on le garde sans cesse.
Molière, l'École des maris, I, 2.
REM. Les emplois négatifs ou restrictifs de avoir besoin de…, que… peuvent acquérir une valeur assertive positive, notamment dans la construction n'avoir pas besoin de… pour… (→ ci-dessus, cit. 58), équivalant à « pouvoir » (il n'a pas besoin de travailler pour vivre : il peut vivre sans travailler). N'avoir besoin que de… pour… (vieilli) équivaut à « … suffit à… » (il n'a besoin que de parler pour être obéi : il lui suffit de… pour…).
64 Les enfants des villes, élevés dans la chambre et sous l'aile d'une gouvernante, n'ont besoin que de marmotter pour se faire entendre.
Rousseau, Émile, I.
Vx. || Avoir besoin (dans un lieu) : avoir à faire (à un endroit).
b Faire besoin (à qqn) : (vieilli ou régional) être nécessaire, utile (à qqn). || Cela me fait besoin, bien besoin. Se révéler nécessaire; manquer. || L'outil que j'ai perdu va me faire besoin.
65 Aussi bien nous fera-t-il ici besoin (le voisin) pour apprêter le souper.
Molière, l'Avare, III, 1.
65.1 Ce bracelet, que je ne t'ai d'ailleurs jamais vu, il peut te faire besoin.
Colette, Julie de Carneilhan, p. 147.
65.2 Vous pouvez les garder, vos cinq cents louis; ils vous font plus besoin qu'à moi !
Bernanos, Sous le soleil de Satan, Œ. roman., Pl., p. 82.
c Impers. (Littér.).Être besoin. || Il est, il n'est pas besoin d'ajouter… : c'est, ce n'est pas nécessaire… || Qu'est-il besoin de, suivi d'un substantif ou de l'infinitif.
Point n'est besoin de… || Il n'est besoin que de rappeler… : il n'y a qu'à rappeler, rappelons seulement… (→ Archaïsme, cit. 1 Littré).
66 Qu'est-il besoin pour lui du soin que vous prenez ?
C'est un homme, entre nous, à mener par le nez.
Molière, Tartuffe, IV, 5.
67 Il n'est pas besoin que j'étale
Tout ce que l'un et l'autre dit.
La Fontaine, Fables, VIII, 26.
68 Ne faut-il que délibérer,
La cour en conseillers foisonne;
Est-il besoin d'exécuter,
L'on n'y rencontre plus personne.
La Fontaine, Fables, II, 2.
69 Qu'est-il besoin d'aller chercher l'enfer dans l'autre vie ? Il est dès celle-ci dans le cœur des méchants.
Rousseau, Émile, IV.
70 La mémoire est la nourrice du génie; pour peindre le malheur, il n'est pas besoin d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.
Marmontel, Élém. litt., VII, 116, in Pougens.
S'il en est besoin, si besoin est, si le besoin s'en fait sentir. || En cas de besoin.
d Loc. adv. (V. 1175). Au besoin : en cas de nécessité, s'il le faut. || Au besoin, téléphonez-moi. || Il viendra, au besoin.
71 Aimez-les et mourez, s'il est besoin, pour eux.
Corneille, Rodogune, V, 3.
72 Prenez ces cent écus; gardez-les avec soin,
Pour vous en servir au besoin.
La Fontaine, Fables, VIII, 2.
73 Je t'aiderai même, en cas de besoin, pourvu que tu me fasses payer de mes peines un peu grassement.
J.-F. Regnard, la Sérénade, 1.
74 J'y consens, repartit-il : je vais à mon rendez-vous, et nous nous épaulerons s'il en est besoin.
A. R. Lesage, Gil Blas, V, 1.
75 La prévoyance des renards qui cachent leur gibier en différents endroits pour le retrouver au besoin.
Buffon, Hist. nat. des animaux, t. V, p. 383.
e Sans besoin de : sans qu'il soit besoin de.
76 Je suivrai d'assez près votre illustre retraite,
Pour traiter avec lui (Sylla) sans besoin d'interprète.
Corneille, Sertorius, II, 3.
4 Sc. (psychol., physiol.). Déficit biologique; sensation de ce déficit.Manifestation naturelle amenant à accomplir un acte ou à rechercher une satisfaction ( Pulsion).
76.1 (…) en physiologie, l'acception du mot besoin doit être étendue à toute sensation interne ou externe qui avertit les animaux de la nécessité, soit d'exécuter certains actes, soit de se procurer certaines choses indispensables à l'entretien de la vie, à la reproduction, ou que l'usage et une longue habitude ont rendus nécessaires.
Littré-Robin, Dict. de médecine, 1855, art. Besoin.
(Méd.). || État de besoin (ou de manque), créé par l'accoutumance ( Toxicomanie).
Psychan. || Besoin de punition : « Exigence interne postulée par Freud comme étant à l'origine du comportement de certains sujets dont l'investigation psychanalytique montre qu'ils recherchent des situations pénibles ou humiliantes, et se complaisent en elles (masochisme moral). Ce qu'il y a d'irréductible dans de tels comportements devrait être rapporté en dernière analyse à la pulsion de mort » (Laplanche et Pontalis, Vocabulaire de la Psychanalyse, 1967).
5 Par métonymie. Objet du besoin, chose rendue indispensable à l'équilibre psychique d'un individu ou d'un groupe. || Le tabac est devenu pour lui un besoin impérieux. || La Sécurité sociale est devenue un besoin pour tous.
77 Il est des hommes pour qui une méditation profonde est un besoin; tout ce qui est difficile leur paraît grand (…)
Condorcet, Duhamel, in Littré, art. Méditation.
78 Et Dieu vit que l'amour est un besoin qu'on a,
Et que sans lui, le monde a froid.
Hugo, la Légende des siècles, XXXV, « Là-haut ».
6 (1157, « détresse »; déb. XVIIe, « indigence »). Non qualifié. || Le besoin, état de privation. Dénuement, disette, gêne, indigence, manque, misère, pauvreté, peine, privation. || Être dans le besoin, pressé par le besoin ( Besogneux, 1.). || Être dans le (dernier) besoin. || « Un pauvre malade qui se mourait de besoin » (Balzac, in T. L. F.).Prov. C'est dans le besoin que l'on reconnaît ses amis.
79 Tu t'amasseras ainsi un grand trésor pour le jour du besoin.
Bible (Crampon), Tobie, IV, 7-12.
80 Les enfants doivent des aliments à leurs père et mère ou autres ascendants qui sont dans le besoin.
Code civil, art. 205.
———
II (De la formule au besoin chez X…). Dr. Personne qui s'engage à payer une créance en cas de défaillance du débiteur. Recommandataire.
CONTR. Dégoût, inappétence, indifférence, répugnance, répulsion, satiété. — Abondance, aisance, bien-être, fortune, opulence, prospérité, richesse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • besoin — BESOIN. s. m. Manque de quelque chose qui est nécessaire. Grand besoin. Extrême besoin. Avoir besoin de quelque chose. N avoir besoin de rien. On lui a donné de l argent, il en avoit bien besoin. On connoît les amis au besoin. Cela servira au… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • besoin — BESOIN. s. m. Indigence, necessité, manque de quelque chose dont on a affaire. Grand besoin. extreme besoin. il est dans le besoin, dans un pressant besoin. avoir besoin de quelque chose. n avoir besoin de rien. on luy a donné de l argent, il en… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Besoin — (frz. Besoäng). Bedarf, Bedürfniß, Mangel …   Herders Conversations-Lexikon

  • besoin — /bə zwɛ̃ˈ/ (French) noun Need, want, desire …   Useful english dictionary

  • besoin — (be zoin) s. m. 1°   Manque de, avec désir ou nécessité d avoir. Le besoin de secours était pressant. Le besoin d argent où il se trouvait. Ce que le besoin demande. Pour ou suivant le besoin. Les besoins publics. On apportait le blé à mesure des …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BESOIN — s. m. Manque, privation de quelque chose qui est nécessaire. On lui a donné de l argent, il en avait bien besoin. Avez vous besoin de quelque chose ? Je n ai plus besoin de rien. Chacun sait ses besoins. Confier, exposer à quelqu un ses besoins.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BESOIN — n. m. Privation de quelque chose qui est nécessaire. On lui a donné de l’argent, il en avait bien besoin. Avez vous besoin de quelque chose? Je n’ai plus besoin de rien. Chacun connaît ses besoins. Confier, exposer à quelqu’un ses besoins.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Besoin — Le besoin recouvre l ensemble de tout ce qui est nécessaire à un être, que cette nécessité soit consciente ou non, à la différence du désir qui exprime la fixation contingente (non nécessaire) de la conscience sur un objet. Ainsi respirer (de l… …   Wikipédia en Français

  • besoin — nm. ; besoins naturels : b(è)zwê (Albanais.001d | 001c, Montagny Bozel, BEA., FON.), BèZWIN (001b.FON | 001a.FON., Aix.017, Albertville.VAU, Annecy.003, Chambéry, Thônes.004), beujwê (Doucy Bauges.114, Marthod), R. => Besogne. E. : Faute,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Besoin —          BONAPARTE (Napoléon)     Bio express : Premier consul à vie puis empereur des Français (1769 1821)     «L homme en naissant porte avec lui des droits sur la portion des fruits de la terre nécessaires à son existence.»     Source :… …   Dictionnaire des citations politiques


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.